Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

MICHELLE OBAMA: UNE FIRST LADY EXEMPLAIRE

Posté par: Ibrahima simaga| Jeudi 27 juin, 2013 13:38  | Consulté 1316 fois  |  0 Réactions  |   

Michelle Robinson Obama est la seconde plus jeune « First Lady » de l’histoire des Etats-Unis après Jacky Kennedy qui avait, elle, 31 ans lors de son arrivée à la 1600 Avenue de la Pennsylvanie –l’adresse de la Maison-Blanche. Elle est devenue Première Dame à l’âge de 44 ans.  Elle est née et a grandit à Chicago dans le South Side, un quartier défavorisé pour ne pas dire un ghetto. Son père, Frazier Robinson, était pompiste alors que sa mère, Marian Robinson, était ménagère chez les Blancs jusqu’à ce que les enfants grandissent ; puis elle est devenue employée de banque.

Comme son grand frère, Craig qui était une star de basket-ball à l’Université de Princeton, Michelle fut plus tard « the Center » ou le Pivot incontestable de l’équipe de basket de cette même Université à cause de grande taille. Après l’Université de Princeton, Michelle a fait de brillantes études à la prestigieuse Harvard Law School de Boston. Elle a un Curriculum Vitae impressionnant.

Michelle et Barack Obama se sont rencontrés  quand ils travaillaient ensemble pour le cabinet d’avocats Sidley & Austin. Il faut dire que malgré le fait que Obama est plus âgée qu’elle de trois ans, Michelle travaillait déjà dans ce cabinet alors qu’Obama y était en qualité de stagiaire. Il venait tout juste de terminer sa première année de Droit  à Harvard. Elle était chargée le superviser le stage d’Obama. C’est elle qui lui a expliqué les arcanes du métier d’avocat. Avant de rencontrer Obama, elle envisageait d’aller à Los Angeles ou à New York pour continuer sa carrière.

Cela n’a pas été facile pour Obama de faire la cour à Michelle. Celle-ci a longuement décliné ses invitations et ses rendez-vous galants. Elle lui avoua qu’elle ne voudrait pas mélanger relations professionnelles et relations sentimentales. C’est pourquoi elle a su avec beaucoup de tact repousser les avances d’Obama. Elle lui disait qu’elle était chargée de le conseiller au cours de son stage. Et Obama rétorquait que cela était une « excuse facile » -« a poor excuse ». Elle lui disait tout le temps « Sorry ! », traduisez « Désolée » !

Elle avoue à Obama lors d’un dîner qu’elle ne se consacrait qu’à ses études ; qu’elle ne laissait pratiquement pas de place aux distractions, encore moins aux hommes. Mais Obama a pu remarquer qu’elle aimait rire et qu’elle riait facilement. Jusqu’à ce fameux bal organisé par le cabinet d’avocats à l’issue duquel Michelle lui dira «No problem ! ».

Six mois après leur rencontre, Michelle a perdu son père. Et Obama d’écirre dans son deuxième livre The Audacity of Hope ou L’audace d’espérer: « Quand on faisait descendre le cercueil dans la tombe, j’ai promis à Frazier Robinson que ferai tout pour m’occuper de sa fille. »

Obama admirait beaucoup l’intelligence de Michelle qui avait- il faut l’avouer- une tête bien pleine. Mais, il n’était pas le seul à être admiratif envers elle. Il écrit dans son deuxième livre : « La plupart des gens que je rencontrent me disent qu’elle est remarquable. Ils ont raison de dire cela –elle est élégante, drôle et tout à fait charmante »  Et il renchérit : « Si j’avais à me présenter contre elle pour un poste de responsabilité politique, elle me battrait à plate couture. Heureusement pour moi, Michelle ne ferait jamais de la politique. » « Je ne suis pas patiente, » dit-elle.

Dans  son premier livre, Dreams from My Father ou Les rêves de mon père, Obama écrit : «Après nos fiançailles, j’emmenai Michelle au Kenya pour lui faire faire la connaissance avec l’autre moitié de ma famille. Là-bas aussi, elle remporta un succès immédiat, en partie parce que nombre de mots Luo (la langue et l’ethnie de son père) de son vocabulaire dépassa rapidement le mien. »

Après le mariage, c’est presque Michelle qui s’occupa de la famille, plus exactement de l’éducation de leurs deux adorables filles, Malia et Natacha, plus connue sous le surnom de Sasha. Elle a presque sacrifié sa carrière d’avocat pour élever « seule » les enfants, en se transformant à la fois en « baby sitter ». Et sur ce plan, Obama n’a jamais cessé de la remercier, car il est très conscient des énormes sacrifices consentis par son épouse. Michelle se lève d’habitude très tôt et ne ferme les yeux qu’à 22 heures passées. Obama écrit à ce propos : « Elle est très belle…Je veux plutôt parler de cette beauté que l’on retrouve chez une mère de famille qui allie admirablement sa charge de foyer et sa carrière professionnelle et non de celle d’ une femme maquillée que l’on retrouve sur les couvertures de magazines. »

Et il renchérit à nouveau dans son deuxième livre: « Je pense que j’ai appris à être plus patient ces dernières années avec les autres et avec moi-même…c’est l’une des améliorations de mon caractère que j’attribue à ma femme ». No comment ! De plus, il ne faut jamais oublier que Michelle a fait profiter Obama de son riche carnet d’adresses, en le présentant à des personnalités du monde la politique et de l’économie, surtout.

Devenue Première Dame des Etats-Unis, Michelle est restée la même, c'est-à-dire « une mère au foyer », sauf que cette fois-ci elle s’occupe aussi bien de « l’homme le plus puissant au monde ». Ce qui fait d’elle à la Maison-Blanche, « the mother in chief, » ou « la maman en chef ». Qui a dit que « Derrière tout grand homme, il ya une grande dame ? » En tout ca, il n’a pas tort.

C’est le lieu de dire que La Première Dame des Etats-Unis n’est ni élue ni rémunérée. Elle a toutefois de nombreuses responsabilités publiques, même si elles sont parfois de natures purement protocolaires ou cérémoniales. Par exemple, en sa qualité de First Lady, Michelle est tenue de représenter son pays dans ses déplacements à l’étranger et à accompagner son  mari dans ses voyages officiels et qui plus est, elle présidera aux dîners officiels et aux autres activités importantes organisées à la Maison-Blanche, en tant que « Maitresse des Lieux ». Parlant de la « Maîtresse des Lieux », je vous rappelle que c’est Hillary Clinton, l’épouse de l’ancien président Bill Clinton qui avait interdit …la cigarette à la Maison-Blanche !

A l’instar de la plupart des Première Dames, Michelle s’est investie corps et âmes dans des actions à caractère « humanitaire » ou si vous voulez dans des programmes publics de son choix. C’est pourquoi, elle apporte un soutien indéfectible aux familles des militaires américains en s’intéressant à leur bien-être. Elle est également dans le secteur de la santé pour la bonne et simple raison qu’elle fut administratrice d’un Hôpital à Chicago. La santé est donc un secteur qu’elle connait bien.

Last but not least, il faut dire pour finir que le couple Obama renvoie à la face du monde entier l’image parfaite d’une Amérique post-raciale ; une Américaine débarrassée de ses démons et surtout une Amérique réconciliée avec elle-même.

WELCOME TO SENEGAL, MICHELLE

(Suivez-moi sur mon blog : http://www.obama4ever.seneweb.com)

 

 

.

 

-

 

 

 

 L'auteur  Ibrahima simaga
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Ibrahima simaga
Blog crée le 27/01/2012 Visité 209229 fois 38 Articles 3161 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
COURS N°3: QUAND UN SENEGALAIS RENCONTRE UN AMERICAIN
COURS N°2: COMMENT FAIRE LA CONNAISSANCE DE QUELQ\'UN EN ANGLAIS?
COURS N°1: COMMENT SALUER EN ANGLAIS?
APPRENEZ L\'ANGLAIS SUR SENEWEB.COM
L\'AMERIQUE, HILLARY ET LA MAISON-BLANCHE
Commentaires recents
Les plus populaires
Election présidentielle aux Etats-Unis: Quand la polygamie lie Barack Obama à Mitt Romey
QUELLE ECOLE POUR ACCOMPAGNER LE PLAN SENEGAL EMERGENT?
Hommage à Joseph Ndiaye de l'Île de Gorée
Barack Obama et le chiffre 4: une extraordinaire coïncidence
Les 10 pensées de Barack Obama sur l'éducation